Edito : janvier ; février ; mars 2019

Permettez-moi en premier lieu de vous présenter, en mon nom et au nom de tout le Conseil Municipal une très bonne année 2019 : qu’elle vous soit propice à tous points de vue, l’essentiel restant bien sûr la santé. Cet édito de début d’année est l’occasion de faire un bilan des réalisations les plus importantes au niveau de la commune. Nous avons terminé l’étude d’éco bourg et d’éco lotissement, notre dossier est encore à l’instruction (les délais sont de plus en plus longs…) mais les nouvelles que nous avons sont positives. Ce dossier, je le rappelle concerne le futur lotissement, les aménagements paysagers sur ce dernier et dans le bourg, la pêcherie (qui vient d’être nettoyée récemment et quel changement !!!), les aires de jeux, le terrain de pétanque et la halle. L’ensemble a bénéficié de subventions de près de 70 % en moyenne, certains éléments étant plus subventionnés que d’autres. Nous devrions lancer la consultation des entreprises début 2019 et j’espère les travaux au printemps. L’ensemble des bâtiments publics sont désormais accessibles aux personnes à mobilité réduite (les sanitaires de la maternelle depuis cet été et l’église très dernièrement) et nous nous en félicitons car nous avons pu également bénéficier d’aides diverses et on ne sait pas ce qu’il en sera à l’avenir. Nous continuons à entretenir et/ou refaire chaque année pour environ 60 000 à 75 000 € de routes et là aussi, nous avons bénéficié de 35 % d’aides au titre de la Dotation pour les Équipements Ruraux (État). Tous les candélabres (trop anciens et plus conformes) sont en cours de changement au lotissement du stade. Les nouveaux, avec lampes à led, devraient nous permettre de réaliser des économies. Ce dossier a lui aussi bénéficié d’aides à hauteur de 35 %. Je dois dire que cette année, tous les dossiers que nous avons présentés ont été retenus au niveau de la Préfecture et/ou autres organismes (Centre National du Sport pour le city stade) et je « croise les doigts » pour qu’il en soit de même en 2019. Enfin, nous venons de répondre à un appel à projet du Ministère de l’Éducation Nationale pour équiper notre école de 10 tablettes, casques stéréo, d’un PC portable, d’un vidéoprojecteur et d’un tableau interactif (ces deux derniers sont destinés aux CP/CE1). Ainsi, toutes les classes disposeront d’un matériel désormais nécessaire pour les enseignants et pour confirmer l’attractivité de notre école. Car qu’on le veuille ou non, qu’on soit d’accord ou pas (car l’école est un service public), malheureusement, vu la démographie de la Creuse, les écoles sont en concurrence pour attirer les enfants. Nous faisons également des efforts au niveau de la qualité des repas à la cantine (voir article à ce sujet) et je remercie Sonia Lamethe, Valérie Appert ainsi que Pascale Tessier pour leur participation à des réunions et échanges d’expériences avec d’autres communes du secteur. L’objectif pour nous est d’offrir aux enfants des denrées de qualité et dans la mesure du possible, de proximité. Au moment où la vie devient de plus en plus difficile pour de nombreuses personnes, où aller faire ses courses coûte de plus en plus cher, si nous pouvons contribuer à notre petit niveau, à ce que des producteurs ou des commerçants locaux puissent s’en sortir, nous ne pouvons que nous en féliciter. Je ne peux évidemment passer sous silence les protestations sociales qui secouent notre pays depuis quelques temps (à l’heure où j’écris cet édito). Que dire quand on sait que les inégalités n’ont jamais été plus importantes, que les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres ? Cela fait des années que la situation s’aggrave et il fallait bien à un moment crier « halte ». Je fais partie de ceux qui condamnent les violences inutiles et injustifiables mais j’affirme qu’il est temps que nos politiques réagissent et autrement que par des beaux discours. Quand on pense à ce que disait Victor Hugo, alors député, en 1849, à l’Assemblée Nationale, on se dit que son discours est plus que jamais d’actualité et que beaucoup de travail reste encore à faire : « Vous n’avez rien fait tant que le peuple souffre….Je ne suis pas, messieurs, de ceux qui croient qu’on peut supprimer la souffrance en ce monde ; la souffrance est une loi divine ; mais je suis de ceux qui pensent et qui affirment qu’on peut détruire la misère…. Oui cela est possible. Les législateurs et les gouvernants doivent y songer sans cesse, car en pareille matière, tant que le possible n’est pas fait, le devoir n’est pas rempli ». Avant de conclure cet édito, je tiens à adresser mes plus sincères remerciements à tous les employés communaux pour leur investissement quotidien, au service de tous. Je remercie également les conseillers municipaux pour l’intérêt porté aux affaires de la commune et leurs précieux conseils. Enfin un grand merci à mes adjoints (Nicolas Adenis, Sonia Lamethe) avec un remerciement particulier à Yves Pradeau, 1er adjoint, qui va finir par passer plus de temps que moi pour la commune !!!   Je renouvelle ici mes vœux de bonne année à toutes et à tous et sachez que vous êtes cordialement invités à la cérémonie des vœux qui se déroulera cette année le samedi 19 janvier à partir de 17 h à la salle des fêtes. Josiane VIGROUX AUFORT