SOMMAIRE :

Année 2017
Numéro 64
Avril ; Mai ; Juin

LE COMPTE ADMINISTRATIF 2016


Voici, comme chaque année quelques mots concernant nos recettes et dépenses diverses pour l’année écoulée. Nos dépenses totales (fonctionnement + investissement) atteignent 758 427 € et nos recettes totales s’élèvent à 844 667 €. Le résultat global de clôture est donc de + 86 240 € (différence entre le total recettes et le total dépenses), résultat qui va nous permettre d’envisager assez sereinement l’année 2017.

EN FONCTIONNEMENT : Le résultat de l’exercice est de 128 074 € (sans intégrer l’excédent 2015) et le résultat de clôture s’élève à + 222 778 € (avec intégration excédent 2015)
- A) Recettes : 641 231 €
- B)Dépenses 418 452€ Commentaire : par rapport à 2015, nous avons eu une baisse de nos dotations de l’ordre de 17 000 € et notamment de la Dotation Globale de Fonctionnement versée par l’Etat. En outre, le Conseil Départemental a décidé de suspendre le versement du FDAEC (Fonds Départemental d’Aide à l’Equipement des Communes) que nous consacrions à l’entretien de la voirie, or, nous devions toucher aux alentours de 13 000 € en 2016. Notre budget a donc été amputé de près de 30 000 € !!! EN INVESTISSEMENT : Le résultat de l’exercice est de – 40 760 € (sans intégrer le déficit 2015) et le résultat de clôture de – 136 533 € (avec prise en compte du déficit 2015).
- A) Recettes : 203 436 €
- B) Dépenses : 339 975 € INFOS DIVERSES : pour les travaux du restaurant, nous avons bénéficié de 80 % de subventions : Région, enveloppe parlementaire… Pour 2017, nous ne prévoyons pas de gros investissements. Le bureau d’études sélectionné pour la réalisation de notre éco-bourg et éco-lotissement va commencer prochainement ses travaux et nous avons bénéficié de 16 000 € au titre des Contrats de Ruralité (ce qui nous finance environ 50 % du coût de l’étude). Le début de réalisation est prévu pour 2018 car il faut que nous puissions proposer des terrains communaux à construire dans le cadre du bourg. Nous pensons faire un effort particulier sur les routes cette année. Josiane VIGROUX AUFORT