janvier février mars 2016

Permettez-moi tout d’abord de vous souhaiter à toutes et à tous une très bonne année 2016, en mon nom personnel et au nom du Conseil Municipal, même si la période actuelle pousse vers l’inquiétude. En effet, les récents attentats perpétrés à Paris (mais également dans de nombreux pays du monde) ajoutés à des conditions économiques très difficiles pour beaucoup incitent au pessimisme et accentuent un sentiment de crainte pour l’avenir. En cette période de crise économique, sociale, identitaire, la tentation du repli sur soi et du nationalisme est réelle et palpable autour de nous. Ces actes barbares sont le fait de fanatiques, d’assassins, d’extrémistes dont l’unique objectif est de nous déstabiliser, d’instaurer la terreur Mais gardons-nous des amalgames, faisons la part des choses et n’accusons pas une religion ou un pays en particulier. Plus que jamais gardons à l’esprit les mots liberté, égalité, fraternité auxquels je rajouterais solidarité car sans solidarité il n’y a ni humanisme, ni humanité. J’avais à cœur de traiter de ce sujet important avant de faire le tour de ce qui s’est passé dans notre commune en 2015 et des projets 2016..

Nous avons continué notre programme de réfection des routes pour un montant de 53 000 € HT (un peu moins que l’an passé mais le chantier école était notre priorité 2015) et une nouvelle programmation sera réalisée pour 2016.

Au niveau de l’école, la mise en accessibilité de l’étage (grâce à l’installation d’une plateforme élévatrice), la rénovation des sanitaires existants, la construction d’un nouveau bloc sanitaires et d’une salle pour les Activités Péri-Educatives sont quasi terminées. Les conditions d’accueil des enfants sont bien évidemment améliorées mais également les conditions de travail d’Amélie. Notre inquiétude concernant l’école se situe au niveau des effectifs pour la prochaine rentrée scolaire ; en effet, de nombreux enfants partent en 6ème et beaucoup moins intègreront la maternelle. Nous devrions avoir 80 à 82 enfants au lieu de 89 en janvier 2016. Ceci risque de remettre en cause un poste d’enseignant. Lors de sa création, en septembre 2012, nous avions eu l’assurance de le conserver pendant 3 années et grâce au maintien des effectifs jusque-là, nous avons pu continuer à en bénéficier. Nous en saurons plus dans les prochaines semaines et bien évidemment nous défendrons notre école mais la tendance actuelle n’est pas favorable au niveau de l’Education Nationale qui a plutôt des projets de suppression d’écoles pour la rentrée prochaine et notamment les classes uniques sont très menacées. La vigilance s’impose à nous !!! Toujours en ce qui concerne l’école, la réorganisation des horaires des Activités Péri-Educatives et des emplois du temps du personnel communal (nous n’avons pas renouvelé le contrat concernant le mi-temps de ménage que faisait Aurélie DOCQUIER) va nous permettre de moins impacter financièrement la commune, le résiduel à notre charge devrait passer de 82 € pour la précédente année scolaire aux environs de 28 € par enfant pour l’année en cours.

Dans le cadre d’un regroupement de communes, nous avons fait réaliser un diagnostic accessibilité pour tous les bâtiments communaux. Comme vous le savez, il nous est fait obligation de permettre leur accès aux Personnes à Mobilité Réduite et nous ne disposons que jusqu’en 2018 pour nous mettre en conformité avec la loi. Consécutivement à ce diagnostic, nous avons présenté des projets à divers organismes afin d’obtenir des financements pour réaliser en 2016 les travaux suivants : * restaurant : mise en accessibilité mais également remplacement de portes et fenêtres dans la réserve, installation d’un volet en rez-de-chaussée de cuisine et rénovation totale du comptoir du bar. Nous espérons 80 % d’aides

* Les sanitaires publics : 35 % d’aides attendues, une partie des travaux pourra être faite en régie. Parallèlement à ce diagnostic, nous avons, en collaboration avec les services du Conseil Départemental, mis en place une Evaluation des Risques Professionnels pour tous nos agents. Cette démarche devrait nous permettre de bénéficier d’une subvention à hauteur de 75 % pour terminer l’accessibilité au niveau de la mairie : modification bas de l’escalier intérieur, modification des sanitaires, mise aux normes au niveau de l’accessibilité extérieure. Là aussi, les travaux sont prévus pour 2016.

Nous sommes toujours en contact avec les services de la DDT pour établir un cahier des charges pour notre projet d’éco-bourg qui intègrera l’éco-lotissement sur le petit stade et nous travaillons également, dans ce même dossier, sur le projet de création d’une mini structure d’accueil pour personnes âgées. Toutefois sans subventions conséquentes, nous n’aurons pas la capacité financière de réaliser cette structure. A l’heure actuelle, nous en sommes toujours dans la phase de prospection.

Nous vous l’avions annoncé, le recensement des habitants de notre commune va se dérouler du 20 janvier au 21 février, aussi je vous demande de réserver le meilleur accueil à nos agents recenseurs.

Je termine cet édito en adressant mes remerciements à mes collègues adjoints et aux conseillers municipaux pour leur investissement dans l’intérêt général. Je salue aussi le travail de toutes les associations qui, soit proposent des activités à leurs adhérents (gymnastique, APPMA, ACCA), soit organisent des manifestations (Amis de l’Ecole, Saltimbanques, Rendez-vous d’Automne), soit contribuent à la sauvegarde de notre patrimoine (association du même nom). Votre investissement participe au dynamisme et au rayonnement de notre commune.

Je vous souhaite une bonne lecture à tous.

Josiane VIGROUX AUFORT